les-echos, accessibilité, métier, OKEENEA

Quand les Echos font un sujet sur l’accessibilité !

Cette semaine les Echos publient une série d’article sur l’accessibilité et notamment sur les acteurs qui structurent la filière.

Quelques extraits de l’article : « Les PME entrent de plain-pied dans les marchés de l’accessibilité »

« 2017 constitue une année charnière avec une nette accélération. Au cours des 18 derniers mois, 53.000 établissements ont été rendus accessibles, contre 50.000 durant les huit années précédentes ! », souligne Julia Zucker, chargée du dossier auprès de la Délégation ministérielle à l’accessibilité.
« Sur la base des préconisations réalisées par de grosses structures d’audit et de certifications, les PME ont apporté des solutions pragmatiques fondées sur l’accessibilité réelle. Elles ont développé un savoir-faire qui constitue un enjeu à l’export », estime Sylvain Denoncin, président de l’Association française des professionnels pour l’accessibilité aux personnes handicapées. L’association contribue à l’élaboration des normes Afnor et participe aux travaux de la Commission européenne pour édifier un socle législatif.

En savoir plus sur les Echos et lire l’article dans son intégralité

Deux articles sur des membres de l’AFPAPH sont aussi parus dans cette série : OKEENEA « Okeenea rend la ville plus facile » et Phitec « Phitech accompagne la déficience visuelle« 

Forum accessibilité, OKEENEA, Paris, tourisme, hotels, restaurant

Retrouvez-nous au Forum de l’Accessibilité le 7 décembre 2017 à Paris

Organisé par l’Office du Tourisme et des Congrès de Paris, en partenariat avec la Mairie du 3e arrondissement de Paris, le FORUM ACCESSIBILITE se tiendra le 7 décembre dans les murs de la mairie du 3ème arrondissement. Venez rencontrer les professionnels de la filière accessibilité !

Les établissements recevant du public ont une obligation légale de se rendre accessibles et ainsi d’ouvrir leur porte au plus grand nombre. Aussi durant une journée, les gérants d’hôtels, de restaurants, de lieux culturels, de loisirs, de boutiques, etc. et leurs collaborateurs pourront identifier tout  un panel de solutions et de services, dont l’objectif est d’améliorer l’expérience des usagers en situation de handicap en visite à Paris, et les fidéliser davantage.

C’est dans cette optique qu’une vingtaine de membres de l’AFPAPH pourront accompagner les professionnels du tourisme dans leur démarche : en proposant des produits et services complémentaires et concrètes . Voici la liste des membres présents :

Accesmetrie // AMO et MOE Accessibilité
Access42 //Expertise, conseil et formation en accessibilité numérique
ACCESSENS //Dispositifs d’alerte incendie pour publics sourds ou malentendants dans les ERP
Accessible Groupe //Solutions pour la mise en accessibilité des ERP pour tous les handicaps
Action Handicap France //Sensibilisations et formation au handicap, sites internet, vidéos Langue des Signes Française
Ascaudit Mobilité // AMO & MOE accessibilité et qualité d’usage pour tous dans les domaines des bâtiments, de la voirie, des transports et des infrastructures.
AUDIOFILS // Fabricant & Importateur en accessibilité auditive et sécurité handicap (amplificateur de boucle, système sans fil et interphone EAS)
Avitsam // Accessibilité Auditive – Accessibilité Visuelle – Sécurité Escalier. Aménagement des lieux ouvert au public
Axe Audio // Tous les équipements pour l’accueil des malentendants dont installations de boucles magnétiques
AXSOL // Importateur et distributeur solutions d’accessibilité et mobilité- Location de solutions de mobilité et accessibilité pour le tourisme
GEEMARC TELECOM SA // Fabricant et distributeur de solutions d’accessibilité visuelle et auditive.
Handigo //Architectes et experts en accessibilité
Handinorme //Equipements pour accessibilité
KISIO //Expertise sur la mobilité des voyageurs et de l’accessibilité dans les transports
NB Solution // AMO Accessibilité
OKEENEA // Equipements et travaux de mise en accessibilité des établissements recevant du public (tout handicap).
OoCity
PHITECH // Solutions d’informations et de guidage pour rendre accessibles la voirie, les transports et les bâtiments aux personnes déficientes visuelles.
Polymorphe design // Conception de l’accessibilité des offres touristiques et culturelles
SMS Audio Electronique //Importateur accessibilité auditive (systèmes inductives, infrarouges et FM digital /
UnivAccess // Bureau d’étude en accessibilité universelle

En plus d’être enchantés de venir à la rencontre des professionnels du tourisme les membres de l’AFPAPH se sentent particulièrement motivés pour mener à bien les projets d’accessibilité et ainsi accueillir le plus grand nombre lors des Jeux Olympiques 2024 !

Informations pratiques :

Cette manifestation sera structurée autour de deux actions complémentaires :

  • La rencontre avec une vingtaine d’exposants ;
  • La participation à quatre tables rondes.

Cet événement se tiendra :  jeudi 7 décembre 2017 / De 9h30 à 18h / À la Mairie du 3e arrondissement (2 rue Eugène Spuller, 75003 Paris)
M° Arts et Métier, Filles du Calvaire
Accessibilité : La Mairie du 3e arrondissement est accessible aux personnes se déplaçant en fauteuil roulant. A noter toutefois un court passage avec pavés avant la rampe d’accès extérieure. Les tables rondes seront accessibles aux personnes sourdes (LSF et TIP).

Liste des tables rondes :

10h00 : Mot de bienvenue de Pierre AIDENBAUM, Maire du 3e arrondissement de Paris et de Nicolas LEFEBVRE, Directeur Général de l’OTCP.
1/ 10h15 : Réglementation et obligations, où en sommes-nous en 2017 ?
Avec les interventions de (sous réserve de modification) : Brigitte THORIN, Déléguée ministérielle à l’accessibilité

2/ 11h30 : Comment améliorer l’expérience-client d’un voyageur en situation de handicap ?
Avec les interventions de (sous réserve de modification) :  Jean-Pierre VILLAIN, Expert accessibilité numérique, Access42 &  Gwenaëlle BROCHOIRE, Consultante, Oocity & Emilie BOUGOUIN, Directrice, CRTH &  Valérie-Mary URRUTIGOITY, Responsable accessibilité visiteurs, Disneyland Paris
3/ 14h30 : Des moyens de valoriser son offre adaptée
Avec les interventions de (sous réserve de modification) : Marie YAHIEL, Chargée de mission accessibilité, Comité Régional du Tourisme Paris – Île-de-France & Annette MASSON, Présidente, association Tourisme & Handicaps &  Association Jaccede
4/ 15h45 : Paris 2024, Destination pour tous
Avec les interventions de (sous réserve de modification) :  Jean-François MARTINS, Adjoint à la Maire de Paris chargé de toutes les questions relatives au sport et au tourisme &  Marie-Hélène BORIE, Directrice, Direction du Patrimoine et de l’Architecture – Mairie de Paris & Emma DELFAU, Sous-directrice du tourisme, Direction Générale des Entreprises – Ministère de l’Économie et des Finances

Site officiel : https://pro.parisinfo.com/actualites/l-office-en-salons/forums-et-salons-accessibilite/forum-de-l-accessibilite-2017

 

On vous attend nombreux !

travaux adap

Post Ad’AP & AFPAPH : quel est le rôle des professionnels de l’accessibilité ? Interview de Sylvain Denoncin

Elu une première fois à la tête de l’association des professionnels de l’accessibilité AFPAPH en 2014, Sylvain Denoncin vient d’être reconduit pour un deuxième mandat. Entre bilan et perspectives, il nous exprime sa vision dans un contexte de déploiement massif des travaux post Ad’AP.

Bonjour Sylvain, tu viens d’être réélu Président de l’AFPAPH, peux-tu nous expliquer ce qui a changé depuis le début de ton premier mandat ?

Portrait de Sylvain Denoncin - Président de l'AFPAPH

Sylvain Denoncin – Président de l’AFPAPH

Les principaux objectifs de l’AFPAPH étaient alors de structurer la filière accessibilité, améliorer la représentativité des professionnels du secteur et ainsi devenir un interlocuteur reconnu par toutes les parties prenantes et particulièrement les pouvoirs publics. Je peux dire que nous nous en sommes considérablement rapprochés.
Au cours de ces deux dernières années, nous avons en effet rencontré trois fois la déléguée ministérielle à l’accessibilité et nous avons été auditionnés deux fois à l’Assemblée Nationale aux côtés des associations représentatives des personnes handicapées. Les consultations portaient sur les ajustements réglementaires, la mise en place des Ad’AP d’une part, et sur la loi pour une république numérique d’autre part.
Pour les professionnels de l’accessibilité, il est aujourd’hui très clair qu’il faut parler d’une seule voix. L’échange d’informations permet également de faire évoluer les pratiques. Les membres de l’AFPAPH sont aujourd’hui trois fois plus nombreux à s’investir que lorsque j’ai pris la présidence en 2014. Nous avons intégré plusieurs organismes de formation comme la licence TEMA2, le master VHMA3 et l’école de design Nantes Atlantique. Les responsables de ces formations s’imprègnent de l’expérience du terrain et font ainsi évoluer le contenu pédagogique pour répondre au mieux aux besoins de la filière.
Nous avons aussi beaucoup travaillé notre communication avec la refonte de notre charte graphique, la création d’un nouveau site web et un stand sur les deux derniers salons URBACCESS.

Après la phase purement administrative de dépôt et validation des Ad’AP, nous assistons aujourd’hui à une vague croissante de mise en œuvre. Quels sont les enjeux de l’AFPAPH dans ce contexte ?
Le marché de l’accessibilité connait en effet un nouvel essor et les travaux se multiplient. On ne peut que s’en réjouir. Mais passer à côté de la finalité visée par la réglementation représente un risque important. En tant que représentants de la filière accessibilité, nous avons un rôle de garde-fou à jouer pour que la mise en accessibilité soit forte de sens pour les usagers. L’objectif est bien d’ouvrir la société à toutes les personnes qui vivent avec un handicap !
On le voit avec la multiplication des démarchages abusifs et arnaques au sujet des Ad’AP (voir notre article), le marché de l’accessibilité attire malheureusement des acteurs peu scrupuleux. Il existe un réel danger d’assister à une baisse de la qualité des produits et des services. La complexité du contexte réglementaire et normatif, ainsi que la spécificité des besoins des personnes handicapées nécessite l’intervention de professionnels qualifiés.
C’est notamment la raison pour laquelle l’AFPAPH a signé au mois de mars de cette année un partenariat avec HANDIBAT. HANDIBAT est une marque qui permet d’identifier les entreprises et artisans formés à l’accessibilité. Ce partenariat a pour vocation de sécuriser la chaine de valeur en garantissant une mise en œuvre des projets de mise en accessibilité dans les règles de l’art. C’est aussi une occasion de plus de partager les expériences et faire remonter une vision pragmatique du terrain.
Je rappelle que tous les membres de l’AFPAPH ont signé une charte éthique. Cette charte les engage à respecter les besoins des personnes en situation de handicap et à promouvoir les bonnes pratiques professionnelles.

Si on parle d’avenir, quels sont actuellement les projets de l’association ?

Nous continuons de participer activement aux discussions au niveau gouvernemental et parlementaire concernant la mise en œuvre de la politique d’accessibilité. Nous tenons à poursuivre notre collaboration avec l’actuelle déléguée ministérielle à l’accessibilité Brigitte Thorin, comme nous l’avons initiée avec sa prédécesseuse Marie Prost-Coletta. En tant que professionnels, nous sommes tous les jours confrontés à l’application de la réglementation. Nous sommes ainsi bien placés pour faire remonter les failles et être force de proposition pour une mise en œuvre efficiente.
Parmi les sujets d’actualité, on trouve les registres d’accessibilité. Ce document, qui vient s’ajouter au registre de sécurité déjà présent dans tous les ERP, rassemblera tous les éléments concernant les travaux réalisés et la formation du personnel. Son contenu va prochainement être précisé par décret.
Le sujet de la certification est également au cœur de nos préoccupations. La certification accessibilité a pour but de valoriser la démarche des maîtres d’ouvrages qui ont fait le choix de dépasser le cadre strictement réglementaire pour offrir une qualité d’usage optimale. Les discussions sur la définition de ces critères sont en cours. Une chose est sûre, la maintenance et la durabilité des installations représentent un enjeu essentiel. Nous considérons aussi que la sensibilisation et la formation des personnels d’accueil font incontestablement partie des conditions d’une accessibilité réussie. Pour permettre à toutes les parties prenantes d’échanger et d’obtenir des solutions à leurs problématiques, nous envisageons la création d’événements dédiés à l’accessibilité. A suivre…

Plus généralement, nous poursuivons nos efforts pour structurer la filière accessibilité. La formation des professionnels du secteur, le respect des principes éthiques et la rationalisation du processus, de l’étude en amont du projet à sa réalisation, sont selon nous trois piliers de l’inclusion des personnes handicapées dans la cité. Et c’est bien ce qui nous anime au quotidien !
1. Association Française des Professionnels pour l’Accessibilité aux Personnes Handicapées
2. Technologies de la Mobilité et de l’Accessibilité
3. Vieillissement et Handicap – Mouvement et Adaptation

« Gestionnaires de bâtiments, déposez vos Ad’Ap tant que le décret d’application n’est pas sorti ! » – Communiqué de presse AFPAPH

 

Paris le 11 février 2016 – Le décret d’application concernant les Ad’Ap(*) devrait être publié dans les semaines qui viennent avec son lot de sanctions. Les professionnels de l’accessibilité se mobilisent pour accompagner les retardataires dans leur dépôt d’Ad’Ap.

 

En recoupant les chiffres des appels d’offres et ceux de la Délégation ministérielle à l’accessibilité, il apparait que près d’un tiers des gestionnaires de bâtiments en France n’ont pas encore déposé d’Ad’AP, alors même que l’échéance du 27 septembre 2015 est dépassée.

 

Le maintien de la dynamique de réalisation des Ad’AP est essentiel. C’est de cet élan que dépend en grande partie la mise en œuvre concrète de la loi du 11 février 2005.

Interrogé sur le sujet, Sylvain Denoncin, Président de l’AFPAPH a déclaré : « L’Ad’AP est l’ultime possibilité offerte aux Maîtres d’Ouvrages pour se mettre dans le sens de cette Loi. Le décret d’application du volet sanctions de cette mesure ne devrait sortir qu’au printemps 2016, alors nous invitons vivement les Maitres d’Ouvrage à vite s’engager dans la démarche si cela n’a pas encore été fait. Les professionnels de l’accessibilité sont prêts à les assister, avec un souci constant de respect des obligations juridiques, de qualité d’usage des équipements recevant du public, et de rigueur économique ».

 

(*) Le dispositif des Agendas d’Accessibilité Programmée (Ad’Ap) permet aux maîtres d’ouvrage qui n’ont pas rendu leurs bâtiments accessibles conformément à la Loi du 11 février 2005 d’obtenir un étalement des travaux de mise en conformité.

Courbe des consultations relevées sur BOAMP sur 2015 (source Accèsmétrie)

Courbe des consultations relevées sur BOAMP sur 2015 (source Accèsmétrie)

Répartition des ERP

 

 

Contact Presse : Sylvain Denoncin – Président – sdenoncin@eo-guidage.com